skip to Main Content
Prestataire de santé à domicile en Bourgogne Franche-Comté : 03 80 45 82 28 (24h/24 7j/7)
Les Prestataires De Santé Vous Informent

les prestataires de santé vous informent

Madame, Monsieur,

Par ce message nous souhaitons vous informer qu’en raison d’une énième parodie de concertation menée par le CEPS, depuis le mercredi 12 décembre, l’ensemble des organisations représentant les prestataires de santé à domicile, ont décidé de rompre toute négociation avec le Comité jusqu’à ce que leurs représentants soient enfin, reçus et entendus par Agnès Buzyn.

Cette décision fait suite à l’annonce en séance par le CEPS de nouvelles baisses drastiques sur les tarifs de la perfusion à domicile en vue de réaliser 40 M€ d’économies, quelques semaines seulement après la présentation d’un plan d’économies de plus de 100 M€ sur les tarifs des stomies et troubles de la continence.Il semblerait que le CEPS ne souhaite pas en rester là puisque au total, ce seraient donc près de 250 M€ qui seraient attendus des prestataires en 2019, soit une ponction équivalente à celle subie en 5 ans…

Ce n’est pas simplement déraisonnable, c’est signer l’arrêt de mort de la prise en charge à domicile, à l’heure même où, à force d’effets d’annonce, la Ministre de la Santé prétend vouloir la favoriser !

Agnès Buzyn, qui, interrogée à de multiples reprises par l’UPSADI, mais aussi par de nombreux parlementaires sur les modalités envisagées pour la réalisation des 150 M€ économies initialement prévues par le PLFSS 2019 avait affirmé ne pas avoir l’habitude de « sacrifier des patients ». C’est pourtant ce à quoi conduira cette politique comptable et court termiste. Aussi, nous souhaitons désormais pouvoir rencontrer la Ministre afin de :

1/ rappeler la nécessité de négociations conventionnelles loyales,

2/ négocier sur une base triennale des objectifs d’économies réalistes pour assurer un minimum de visibilité aux professionnels

3/ intégrer au futur projet de loi santé la reconnaissance et la consolidation du rôle des prestataires en qualité d’acteurs de santé à part entière !